Nous sommes
situé au
9710 rue Sherbrooke est
Montréal, Qc Canada
  438-383-4464
Expédition gratuite, voyez les détails
Tous nos prix sont en dollars canadien
Commande téléphonique acceptée voir détails
Votre panier
0 Article(s)
Total 0,00 $

Aboiements excessifs

Nous, les humains avons une manière de communiquer notre état d’esprit, nous crions, chuchotons, parlons, murmurons. Ce sont des moyens de transmettre de l’information, d’exprimer nos émotions et signifier nos intentions. Les chiens parlent eux aussi…à leur façon. Pour comprendre leurs intentions et s’adapter à leurs outils de communications, nous devons être à la fois observateur et à l’écoute.

Lorsqu’un animal n’est pas domestiqué, il est plutôt silencieux afin d’éviter de devenir une proie facile. Ils utilisent d’autres formes de communication, olfactives et visuelles.

Question d’HABITUDE ???
C’est donc par son statut auprès de l’homme que le chien a adopté le mode de communication sonore pour attirer l’attention, alerter, mettre en garde ou simplement exprimer sa joie. Ainsi, ce qui dérange le propriétaire n’est pas forcément le résultat d’un excès de la part du chien mais bel et bien le maître qui provoque les comportements non désirés.

Comment RÉDUIRE OU SUPPRIMER LES ABOIEMENTS INTEMPESTIFS
Afin de trouver des solutions adéquates, vous devez trouver les causes pour les éviter. - Mettre une clôture qui occulte la vue du chien, ou ne plus le laisser seul pendant des heures. - Lui apprendre à accepter la séparation d’avec vous (nos professionnels du comportement canin vous indiqueront les méthodes à utiliser) - Participer à des séances de socialisation et de socialisation (l’aider à intégrer dans un autre groupe : nous disposons d’une classe de socialisation, informez-vous auprès de notre école pour obtenir les horaires et les tarifs) - Ne plus réagir lorsqu’il utilise le jappement pour attirer l’attention. (faites-vous aider par un professionnel car ce n’est pas facile à mettre en place)

Au lieu de traiter le comportement comme si c’était une pathologie, avec des accessoires cruels et maltraitants, je vous propose de chercher à comprendre les motivations, car le chien qui s’adonne à des aboiements trouve une satisfaction à le faire. Il faut analyser laquelle des causes est en jeux plutôt que de la masquer et de ne s’attacher qu’à sa manifestation.

Seul un professionnel passionné, qui a étudié et travailler les comportements des chiens et l’incidence sur lui de son environnement, sera capable de détecter ce qui le motive et comment l’apaiser.

Un chien aboyeur n’a pas besoin d’être punis, seulement d’être compris.

Francois Labbé
Maître chien